Comment reproduire un patron pochette à l’infini par Tallulah_Couture

Hello tout le monde !!

Aujourd’hui j’ai décidé de partager avec vous une petite astuce pour « reproduire un patron pochette à l’infini » sans à avoir à le découper.

Les petits + de cette technique

               👍 La matière plastique du Polyane (ou bâche plastique)  ne se déchire pas
                  👍 C’est économique
                  👍 Pas besoin de découper le patron papier  et de réimprimer  50 fois pour avoir une taille différente
                  👍 Facile à ranger
                  👍 Possibilité d’assembler le patron en plastique pour se rendre compte du résultat

 

Comment j’ai eu cette idée ?

 

Cette petite astuce super canon m’a été partagée par une bloggeuse couture qui s’appelle @Tallulah_couture . UN GRAND MERCI.

Si vous ne la connaissez pas encore, je vous invite à  jeter un coup d’oeil à sa page Insta !

Elle propose des astuces vidéos sur sa chaine Youtube et vous verrez son Insta est super sympa, on y trouve de tout (tuto, réalisations femmes/enfants, conseils etc.).

 

 

Ce dont j’ai besoin pour cette technique

Dans sa vidéo en live, Tallulah_couture énumère le matériel dont nous aurons besoin :

Image associée

 

Du Polyane ou Bâche de protection (c’est les bâches que l’on met généralement sous le parquet)
PRIX : 8€ / pour un rouleau  de 3 m x 15 m.

 

 

Un marqueur Pointe fine « INDÉLÉBILE » (pour plus de précision et éviter les bavures) de la couleur de votre choix :
PRIX : Selon la marque de notre choix, celui-ci coût 1,68 € dans le commerce

 

 

Résultat de recherche d'images pour "rondelle en acier lourd"

Des rondelles en acier en office de poids pour maintenir la bâche (perso je suis du genre à prendre ce qui me tombe sous la main)
PRIX: Selon ce que vous trouvez !

 

 

Et c’est parti mon kiki !

Pour te faciliter la vie, voici sa vidéo 

 

 

1/ Sur le patron de ton choix, superpose ta bâche sur les pièces que tu souhaites découper.

2/ Dispose les poids pour fixer la bâche.

3/ Avec ton marqueur indélébile, décalque ton patron (si tu veux faire des modifs sur ton patron c’est le moment) ^^ . N’oublie pas de rapporter également les indications de pinces, droit fil, etc.

 

 

 

 

4/ Tu retire les poids et découpe sur tes pièces et voilà !!

5/ Il ne te reste plus qu’à utiliser ce patron en disposant les pièces sur ton tissu.

 

 

 

 

 

J’espère que cette petite technique vous aura été utile ! en tout cas, je vous le dis, je la trouve super efficace en plus ça ne s’abîme pas, ce qui est vraiment un avantage par rapport au papier de soie. à très vite les petits loups !

 

Comment poser un biais ?

Poser un biais ? WHAT , encore un terme de couture qui n’a ni queue ni tête.
No worries ! Je vous réponds, et vous allez voir que c’est bien plus simple que cela en a l’air.

Le biais, c’est quoi ?

C’est une petite finition que l’on ajoute sur le bord du tissu. On l’utilise pour donner une plus jolie finition à nos créations. (bord de manches, d’encolure, bord de sac etc)

Comment le reconnaître ?

D’apparence, le biais est bien spécifique. D’un côté, il ressemble à un ruban, mais de l’autre, le ruban est pré-plié en 3. Vous allez vite comprendre pourquoi ! Ses pliures sont essentielles pour une pose PARFAITE.

 

La technique d’Amélie

1/ Pour commencer, dépliez votre biais et positionnez le au bord  de votre tissu (endroit contre endroit).

2/ Épinglez votre biais (de sorte à pouvoir passer avec la machine par-dessus les épingles) puis coudre d’un point droit légèrement en dessous du pli (comme la photo ci-dessous).

 

3/ Retournez votre biais sur votre couture. Le biais vient recouvrir le bord du tissu (toujours en gardant le pliage préalable).

 

4/ Pour terminer, coudre en point droit sur le biais, le plus près du tissu. De manière à coudre les deux côtés en même temps pour ainsi obtenir une ligne identique des deux côtés.

Et le tour est joué ! J’espère que ce mini tuto aura pu vous éclairer sur la manière de poser un biais. N’hésitez pas à partager votre avis 😉

Belle journée la compagnie, Cheers !

5 types de points : à connaître avant de se lancer

Avant que vous commenciez à coudre, je voulais vous parler des 5 types de points utilisés en couture. Ces points interviennent à différents moment dans la réalisation de votre pièce. Toutes les machines à coudre, même les plus simples sont équipés de ces fonctions. Alors, voyons voir ce que nous avons : (voir comment régler la machine à coudre)

Conseil : Pensez à faire des essaient sur vos chutes de tissu pour vous rendre compte sur rendu final.

1. Le point droit

C’est le point que l’on va utiliser dans la plupart de nos créations et pour plusieurs techniques comme les fronces, le biais, les zip et d’autres encore.
Ce point est utilisé pour piquer toutes les coutures rigides, sa longueur peut être réglée entre 0 et 5 mm. La longueur des coutures normales est comprise entre

2 et 3 mm. Le point droit n’est pas élastique.

 

 

 

2. Le point zigzag

 

Ce point sert à Surfiler les bords à cru du tissu pour qu’ils ne s’effilochent pas.
Sa longueur et sa largeur sont réglables. Sur un réglage large, il sert à piquer les rubans élastiques. Sur un réglage plat (largeur entre 0.3 et 0.5 mm), le point zigzag remplace le point élastique ou strech.

 

 

 

3. Le point Stretch

Pour coudre les matières élastiques comme le jersey. Il faut utiliser un point spécifique. On évite ainsi que les coutures soient étirées quand on enfile le vêtement. (Une des premières erreurs que j’ai commises au début ^^).
Si votre machine n’a pas la fonction « stretch » vous pouvez utiliser le point zigzag.

 

 

 

4. Points boutonnière


On appel boutonnière le trou qui sert à passer les boutons. Pour réaliser une boutonnière vous aurez besoin de ces 3 points. (il se peut que vous en ayez que 2 en fonction de la machine que vous utilisez) Ce qu’il est important de savoir, c’est vous devez en aucun cas bouger votre tissu de sens tout au long du processus. La machine effectue elle même les trajets, avant, arrière et sur les côtes quand il est nécessaire. Pensez simplement à choisir la bonne fonction pour chaque étapes (1.2.3.4).

Réaliser un essai sur une chute de tissu pour essayer. (certaines machines son livré avec un pied à boutonnière pour vous guider si nécessaire)


5. Le point fantaisie

Les points fantaisie sont pour la plupart basés sur le point zigzag, certaines dérives aussi du point droit ou d’une combinaison des deux. Selon le modèle de la machine, les points fantaisie peuvent permettre de broder des mots entiers. Personnellement je les utilise que très rarement, mais c’est toujours utilise de savoir à quoi servent ses petits points !

 

 

 

 

Retrouvez également toutes les techniques de couture que vous devez connaître pour réussir vos créations les doigts dans le nez !

à très vite, M’amelie&Sew

8 tissus incontournables : lequel choisir ?

J’imagine que vous vous êtes déjà posé cette question : « Quel tissu, dois-je utiliser pour ce projet ? ». Alors je vous répond !

Conseil : N’oubliez pas de laver vos tissus avant de commencer ton projet !

 

1. LE COTON le tissu polyvalent

Caractéristiques :
Le coton est une fibre naturelle et douce qui convient à de nombreux projets.
c’est un tissu généralement facile à travailler pour les débutants.

Pour quels projets :
Quasiment TOUS (la mode, la beauté, la déco, les bébés, etc)! sauf pour les projets où il est nécessaire d’avoir de la rigidité (ex: les doubles rideaux, les vides poches, etc).

❤ IDEA : Ce tissu est idéal pour confectionner votre première robe « frida » 


2. LA POPELINE DE COTON
– la petite sœur du coton

Caractéristiques :
La popeline de coton est un tissu tissé très serré. Elle est fabriqué à partir de 2 fils de coton. Cela lui donne un rendu qualitatif, légèrement satiné et doux au toucher. C’est un tissu facile à coudre.

Pour quels projets :
Les chemises, les robes légères, les blouses, les tops, la mode bébé, etc.

 


3. LA VISCOSE
– Un peu de flexibilité

Caractéristiques :
La viscose est une matière synthétique d’origine naturelle. La viscose est une matière très appréciée. Elle est agréable à porter et tombe souplement.

Pour quels projets :
idéale pour les robes ou les jupes avec des fronces et des plis pour sa souplesse.

 

 


4. LE JERSEY
– le tissu des expert(e)s

Caractéristiques :
Le jersey est un tricot donc il est extensible. L’ajout d’élasthanne lui évite de se détendre et de se froisser. Il est souple et confortable à porter.
Cependant, ce tissu n’est pas le tissu idéal pour les débutantes car son côté élastique le rend instable lors de la couture.

Pour quels projets :
Les vêtements de sport, le loisir et avec les patrons qui prévoient sont utilisation.


5. LE WAX
– le tissu africain

Caractéristiques :
Le wax est un tissu en coton, double faces sur lequel un cirage à était appliqué pour le rendre résistant à l’eau. Ce tissu ce tien bien et est très facile à coudre.
La seule petite difficulté est de faire des raccords avec les motifs.

Pour quels projets :
Vêtements en tous genres, la déco, la maison, les pochettes ect.. (à éviter sur les jupes qui tournent, trop rigide)

❤ My favorite : Ce n’est qu’une affaire de goût. Personnellement j’adore confectionner des vêtements colorés toute l’année. Voir mes créations


6. LE TULLE
– mon beau tutu

Caractéristiques :
Le tulle est un tissu maille transparent généralement formé à base de fils de coton. Il peut aussi être fabriqué à base de Lin, de laine ou synthétiquement. Au touché granuleux, il peut être fins mais aussi rigide selon votre choix de tissu.

Pour quels projets :
Idéal pour les tutus, les costumes, les robes, ou autres confections originales.

 


7. Le SATIN- La touche finale

Caractéristiques :
Le satin est  léger et fluide. Ce tissu est le résultat d’un tissage entre la soie, le coton et le polyester. Il n’est pas transparent et n’absorbe pas l’humidité.

Pour quels projets
:
Principalement utilisée pour la doublure de vos confections mais, peut être aussi utiliser pour réaliser de la lingerie ou des petits tops fluides.

 

8. LE JACQUARD– la déco qui me ressemble

Caractéristiques :
Le jacquard est un tissu à motifs tissés et non imprimé comme sur les autres tissus. C’est un tissu très épais du fait du nombre de fils utilisés pour le tissage. Son rendu est très qualitatif. Il n’est pas adapté au vêtement quotidien mais il est parfait pour des manteaux ou du linge de maison.

Pour quels projets :
Pour tous les projets maison (doubles rideau, coussin , housse canapé, etc) mais fonctionne aussi pour réaliser des jupes d’hiver droite.

J’espère que cet article a pu t’aider pour trouver de l’inspiration. Voici maintenant, mes 3 boutiques préférées pour l’achat de mon tissus :

Mondial tissus
Pretty Mercerie
Tissus.net

N’hésitez pas à partager avec nous vos créations et vos avis et vos bons plans.

Cheers ! M’amelie&Sew

Faire des fronces

Des fronces ? c’est quoi ce terme ?

Une fronce, ou communément appelé « Froufrou », « volant », « plis ». On les retrouvent sur les robes bardot par exemple ou sur les jupes pour donner du volume et une forme plus sexy au vêtement.

Il existe plusieurs types de fronces :

LES FRONCES TRADITIONNELLES

Pour réaliser des petites fronces et donner cette effet volant à vos vêtements, il suffit de suivre les étapes suivantes :
(pour plus de fronces, prendre une largeur deux fois plus longue que votre tour de hanches)

1/ Coudre des lignes parallèles « sans point d’arrêt » avec un réglage de points très lâche.

2/ Ensuite, il va falloir d’armer de patience mais le résultat en vaudra la peine.
Faire glisser le tissus doucement en tirant sur les deux fils en même temps. Allez y vraiment doucement pour ne pas casser le fil. Et le tour est joué !

LES GROSSES FRONCES 

Pour réaliser des fronces plus grosses, nous allons utiliser une autre technique :

1/ Prévoir le double de votre largeur de base, puis faire glisser le tissu sous lui-même (comme la photo ci-dessous) et épingler. Répéter autant que nécessaire de façon régulière (si vous voulez une fronce plus marquée et profonde, faire un pli plus important)

Vous pouvez mesurer vos fronces pour une belle régularité.

 

2/ Une fois les fronces définies, faire une ligne de couture pour les fixer. (coudre à 2cm du bord )

Maintenant que vous savez tout, à vous de vous lancer ! vous aurez à utiliser ces techniques dans mes tutos notamment lors de la réalisations de la robe frida.

Je suis curieuse de voir vos réalisation alors n’hésitez pas à utiliser le hashtag #mamelieandsew je me ferais un plaisir de partager votre travail avec ma communauté.

Allez bon courage. Cheers !